Parcours en Cancérologie : Participez à la Grande Enquête Nationale !

Parcours en Cancérologie

Participez à la Grande Enquête Nationale !

Participer

Présentation

La qualité des soins en France reste certainement l'une des meilleures du monde.
Toutefois, le vécu des patients n'est pas à la même hauteur : des questions sans réponse, des angoisses non prises en compte, des explications incompréhensibles, un parcours de soins long et compliqué…

Soigner ce n'est pas réduire le patient à un « objet de soins ». Si les soins sont d'une excellente qualité dans l'ensemble, les actions pour « prendre soin » des patients ont encore de belles marges de progrès.

La grande enquête nationale à laquelle vous vous allez répondre poursuit l'objectif d'éclairer le système actuel de soins sur les écarts qui existent entre l'offre de soins et le ressenti des patients. Ce que vit le patient n'entre pas dans les procédures...

Grâce à vos retours, nous publierons en partenariat avec BVA (institut de sondage), le seul baromètre qui se préoccupe de ce que le Patient vit dans son parcours de soins.

Votre participation vous donne le droit de bénéficier du baromètre en avant-première, avant sa diffusion à la presse.
Votre action permet de contribuer à faire évoluer le système actuel vers plus d'humanité dans les soins.
Merci !

L'édito du Professeur Roland Bugat

Professeur Roland Bugat

Chacun d’entre nous sait ce que signifie « être atteint d’un cancer » et peut ressentir la menace sournoise que fait peser cet ensemble de maladies complexes. A travers elles, les patients soignés, ceux qui ont survécu, les familles expriment une immense attente.

S’engager durablement en faveur de l’égalité d’accès à des soins de qualité ne saurait s’envisager sans un « Plan Formation » volontariste, dont l’ambition est à la mesure du sens que l’on accorde au principe fondateur de la pluridisciplinarité et de la concertation. Un établissement certifié en cancérologie implique la qualification des personnels dédiés. Au moment où nombre de cancers deviennent des affections chroniques, compatibles avec une survie prolongée, entre soignants socio-sanitaires et malades apparaissent de plus en plus de métiers d’interface. Quant aux métiers techniques, ils suivent souvent la technologie qui les fait naître. En quoi, en tant qu’outil de politique sociale et éducative, la formation tout au long de la vie apparaît comme un des maillons d’une stratégie globale de qualité. Dans un secteur très réglementé, il s’agit, avec l’ensemble des partenaires, d’explorer le domaine sensible des délégations de tâches.

Les sciences humaines et sociales apportent un éclairage et des outils indispensables pour comprendre les bouleversements engendrés par la ré-organisation de la lutte contre le cancer, et pour approfondir l’élaboration, l’analyse, et l’évaluation des stratégies mises en place. Elles font partie intégrante des contenus pédagogiques.

Toutes ces initiatives et actions visent à ce que la médecine, toujours plus innovante demeure « humaniste », à l’écoute des malades, de leurs plaintes et de leur désir.

La mesure de la qualité s’établit sur l’évaluation des pratiques et, lorsque cela est possible, en collaboration avec les malades eux-mêmes.

Les partenaires du mois

Pour les Etablissements et les professionnels de Santé

Si vous souhaitez participer à l'enquête :